Accueil Non classé JAY SOM, une fille cool

JAY SOM, une fille cool

0
0
248

Jay Som at Music Hall of Williamsburg

 

L’oreille est immédiatement séduite par la voix de Jay Som (Melina Duterte dans le civil) et l’instrumentation  claire, proche de cette pop mélancolique et foutrement sensuelle produite par les Shins.  En 2016, la jeune femme avait été repérée sur Bandcamp.  Pitchfork et Radio KEXP  en ont parlé, bref, un bon départ pour cette californienne.  A priori, rien de neuf sous le soleil mais une fois les dix titres écoutés, l’envie de remettre la galette sur la platine titille les sens. Ce premier album, EVERYBODY WORKS, contient quelques pépites,  comme Bus Song, Lipstick Stains ou encore Baybee. Multi-instrumentiste, Jay Som sait varier les ambiances et composer des mélodies sinueuses et finaudes à souhait. Valeur sûre de la côte Ouest, elle a fait la  première partie de HoneyBlood, groupe écossais dont on reparlera.  Guitares cristallines, batterie feutrée, rythmiques évanescentes, Jay Som s’avère une grande song-writer  tout au long de cet opus bien trop court finalement.  Mais heureusement, un nouveau single est arrivé, il s’intitule  Pirouette  et débute par un son couinant de guitares   qui vous happe en deux secondes. Alors on se dit que le  second album s’annonce très très bien…

 

L.P : Everybody works (2017)

Single : Pirouette (2018)

https://youtu.be/cRES6Af_Wyg (Baybee)

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lesindependantspoprock
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

STARCRAWLER, un coup d’épée dans l’eau ?

Tout le monde en parle en ce moment, c’est la grosse tendance : Starcrawler, groupe …